ukulélé orange

Oser ETRE soi

« Deviens ce que tu es, quand tu l’auras appris. »

Pindare (poète grec, 1500 ans avant Jésus-Christ)

Ma pratique de médecin psychiatre-psychothérapeute me montre quotidiennement les effets néfastes de la sur-activité qui caractérise la vie d’un nombre croissant de personnes. La société contemporaine induit toujours plus  de demande performance, de vitesse, de consommation et de moins en moins de temps pour être relié à soi-même, à ses ressentis, à la nature et à l’essence même de la vie.

De très nombreuses personnes souffrent d’un état de stress chronique, qui est la conséquence d’un dépassement de leur capacité à réguler les pressions qu’elles subissent. Il peut s’agir de pressions externes (quand c’est l’environnement qui est exigeant ou agressif) ou de pressions internes (quand ce sont les pensées de la personne qui génèrent en elle peur, impatience, culpabilité, dévalorisation, etc).

Le stress chronique est la résultante d’un déséquilibre entre trois secteurs importants de la vie :

mains tenant la sphère de la vie

  • Trop de « FAIRE » : nous nous investissons sans compter dans le travail, les activités de toutes sortes y compris l’activité mentale,
  • Trop d’« AVOIR » : nous sommes très préoccupés par la quantité d’argent, de biens, de reconnaissance, d’amour que nous obtenons.
  • Pas assez d’«ETRE » : nous nous donnons trop peu de moments pour sentir la vie en nous et autour de nous. Nous ne ressentons pas assez le contact avec « ce que nous sommes », au-delà de ce que nous faisons et de ce que nous possédons. Nous manquons de connexion avec notre nature profonde, avec la nature autour de nous et avec la dimension spirituelle de la vie. Nous fuyons l’idée de la mort et nous perdons le sens de la vie.

Continue reading « Oser ETRE soi »