4 clés pour vivre heureux et en bonne santé

Bonjour à tous,femme heureuse soleil couchant

Je souhaite partager avec vous le contenu d’un article très intéressant, publié récemment sur l’excellent site IDEAS.TED.COM.

Il s’agit d’une étude de très grande ampleur prouvant que la lutte contre le stress est essentielle pour être heureux !

Elle  va complètement dans le sens de ce que nous abordons sur ce blog : pour vivre heureux et en bonne santé, déstressons et cultivons les bonnes relations !

Une étude scientifique révèle comment mener une vie heureuse et en bonne santé

nous faisons des choix tous les joursLa « Harvard Study of Adult Development » est la plus longue étude jamais réalisée sur la vie adulte. Les scientifiques ont en effet suivi 724 hommes pendant 78 ans !
Ils les ont sondé tous les deux ans sur leur santé physique et mentale, leur vie professionnelle, leurs amitiés, leur mariage
. Ils les ont également soumis périodiquement à des entretiens individuels, des examens médicaux, des prises de sang et des scanners cérébraux.

Les chercheurs ont donc pu suivre les choix de ces hommes et voir comment leurs effets se sont propagés tout au long de leurs vies.

Le Psychiatre Robert J. Waldinger, Directeur et Chercheur principal de cette étude, a partagé les principales leçons tirées de ces années d’observation dans une conférence TED très appréciée (plus de 14 millions de vues !!!). Elle est passionnante, courte et très inspirante, je vous la conseille (cliquez ici pour y accéder).

Les 4 leçons primordiales du Psychiatre et Chercheur Robert Waldinger

1. Une enfance heureuse à des effets positifs à très long termefamille heureuse

Les enfances heureuses ont le pouvoir de s’étendre à travers les décennies !

Si vous avez eu la chance d’avoir des relations chaleureuses avec vos parents pendant l’enfance, cela prédit que vous aurez des relations plus stables et chaleureuses avec vos proches une fois adulte, ainsi que des relations plus fiables avec votre conjoint et une meilleure santé physique tout au long de la vie, y compris au 3ème âge !

Les liens fraternels sont également importants : avoir une relation proche avec au moins un frère ou une sœur dans l’enfance réduit les risques de dépression à 50 ans.

2. Heureusement, les personnes ayant eu une enfance difficile peuvent le compenser !

Les personnes grandissant dans des environnements éprouvants – avec des familles chaotiques ou des insécurités économiques, par exemple – ont vieilli moins heureux que ceux qui ont eu des enfances plus chanceuses.

Transmettre des connaissancesMais la bonne nouvelle, c’est que lorsque ces personnes atteignent 50 ans (et ce jusqu’à 65 ans), ceux qui sont engagés dans une démarche de transmission des connaissances pour guider la génération suivante, étaient plus heureux et équilibrés que ceux qui ne le faisaient pas.

Et cette transmission de savoir ne dépend pas du fait d’être parent, bien que les gens puissent la développer en élevant des enfants. Ils peuvent aussi la démontrer au travail ou dans toute autre situation où ils conseillent de plus jeunes adultes.

3. Apprendre à bien gérer le stress a des bénéfices à vie

gestion du stressWaldinger et son équipe ont trouvé que certains mécanismes d’adaptation au  stress ont de meilleurs bénéfices à long terme que d’autres, notamment :

  • La sublimation
    Par exemple : vous vous sentez injustement traité par votre employeur, donc vous créez une organisation qui aide à protéger les droits des salariés.
  • L’altruisme
    Par exemple : vous luttez contre une addiction et être le parrain d’un autre toxicomane vous aide à rester sobre.
  • La prise de recul
    Par exemple : vous avez peur des suppressions de postes dans votre entreprise, mais vous arrivez à diriger votre attention sur les choses positives par ailleurs, vous ne mettez pas ce souci au centre de votre attention.

Les sujets gérant le stress grâce à ces mécanismes ont de meilleures relations avec les autres personnes. Cela entraine une cascade d’effets bénéfiques : en retour les autres veulent les aider, ce qui les conduit à avoir plus de soutien social, élément qui à son tour leur prédit de vieillir en meilleur santé à 60 et 70 ans, tout en ayant des cerveaux qui restent affutés plus longtemps.

En lisant cela j’étais évidemment très contente car ces découvertes scientifiques valident notre intention à travers ce blog. Ces résultats nous motivent encore plus à continuer dans ce sens !

Tous les outils de jemeliberedustress.com ont précisément pour objectif de vous aider à trouver des stratégies adaptées de lutte contre le stress !
Pour cela, vous pouvez par exemple vous approprier notre roue des émotions, tester le mouvement slow ou encore suivre une séance d’auto-hypnose pour vous ressourcer grâce à l’énergie de la terre et du soleil

Pour consulter la liste intégrale de nos outils anti-stress, cliquez ici.

4. Le temps passé avec les autres nous protège des blessures de la vie

Le Dr Waldinger nous livre enfin un des enseignements les plus importants de cette étude :couple âgé

C’est la qualité de vos relations qui est importante.

… Mais les chercheurs ont trouvé que la quantité compte également !

En faisant le bilan de leur vie, les personnes ont majoritairement constaté que le temps passé avec les autres était particulièrement important, et celui dont ils étaient le plus fiers.

Passer du temps avec d’autres personnes a rendu les sujets de l’étude plus heureux au quotidien. En particulier, le temps passé avec un partenaire ou une épouse semblait les protéger contre les sautes d’humeur venant des douleurs physiques du vieillissement et des maladies.

 

Avec juste une poignée des sujets d’origine encore vivants, l’équipe de Harvard s’occupe maintenant de leurs 1300 enfants qui ont été d’accord pour participer !

Souhaitons donc longue vie à ce projet afin que nous puissions continuer à en tirer des enseignements et remettre les priorités de notre vie en perspective

Et vous, que vous inspirent ces résultats ?
Partagez vos réactions dans les commentaires sous cet article !

Très belle journée à tous,
Sarah

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Recherches utilisées pour trouver cet article vivre en bonne santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *